I need NYC J-1

Aujourd’hui je vais vous parler du court séjour passer à New York en janvier 2012. C’était la première fois que mon conjoint prenait l’avion, il était un peu stressé, mais qui ne l’est pas pour son premier vol ?

C’est vrai qu’il est peu naturel de se dire qu’une carlingue pesant plusieurs tonnes est capable de s’élever dans les airs et de parcourir de milliers de kilomètres…

Bref, je vous avoue que j’ai toujours une petite appréhension lorsque je prends l’avion. Vous savez ce genre de fourmillement dans le ventre quand on fait un manège à sensation ! J’adooooore !

Je vais vous passer le moment d’ennui lorsque vous arrivez deux heures en avance pour prendre votre vol…

U.S.A flag

Nous sommes arrivé à l’aéroport JFK de New York en soirée, avec un passager qui nous chantait allégrement une chanson d’Alicia Keys :

“New York, concrete jungle where dreams are made of
There’s nothing you can’t do
Now you’re in New York
These streets will make you feel brand new
Big lights will inspire you
Hear it for New York, New York, New York”

Bref, nous sommes sortis de l’avion tout excites, des étoiles dans les yeux, les gambettes prêtes à battre le pavé !
Euphorie qui ne dura qu’une vingtaine de minutes pour tomber dans le piège des 1h45 de queue pour passer la douane et l’immigration…
Franchement, vous êtes obligé de rester dans cette file, parce que vous n’avez qu’une sortie : le passage derrière le douanier !!!

On en profité pour détailler chaque personne dans la file et au-delà 😀
La première chose que vous remarquez quand vous reluquez le personnel de l’aéroport, c’est leur patriotisme ! Ils ont tous un drapeau américain cousu sur les uniformes ! Même le potelet qui tiens les bandes pour diriger la file d’attente sont made in U.S.A ! C’est dingue ! On devrait en prendre de la graine…
S’ensuivit des passagers avec des look zarbis. Il y avait une femme assez forte qui portait un supeeeer mini short en cuir noir ! En plein mois de JANVIER ! Elle m’a fait halluciner !

Arrivé auprès du monsieur dans son bocal, on donne le passeport, le papier pour entrer sur le territoire (désolée, je ne me souviens pas du nom, mais comme c’est mon mari qui s’est occupé de remplir le mien…).
On répond gentiment au monsieur qu’on vient en tant que touriste, on mets ses doigts dans le scan et zouuuuu c’est parti pour la récupération des bagages !!
Ensuite on se regroupe pour prendre le car et faire un petit tour commenté avant d’arriver à l’hôtel.

Nous étions logé au Sheratton Tribecca. C’est une tuerie cet hôtel ! Il était tout neuf, les chambre étaient bien grande, la salle de bain m’a fait pâlir de jalousie !

SheratonTribecaNewYorkHotel-Tribecaskyline SheratonTribecaNewYorkHotel-Bedroom

Source image : Site Web Sheraton Tribeca

La première chose qu’on a fait après avoir posé les valises, c’est de défaire complètement le lit !

Oui, parce que, quand on part en voyage, on défait toujours la literie ! Juste pour vérifier qu’il n’y ait pas de puce de lit !! C’est une vraie saloperie ces bestioles ! Si vous en ramenez chez vous, c’est fini, vous pouvez déménager.
Mes parents étaient dans la chambre d’à côté. On avait une porte qui communiquait entre les deux chambres. C’est pratique !
Ils sont resté un peu bêtes devant notre lit tout défait. Mais ils ont fait la même chose quand on leur a expliqué le pourquoi du comment.

Nous sommes partis tous les quatre dans les environs. On s’est arrêté dans une boutique Levi’s. J’ai trouvé un jean à 10 dollards ! Héhéhé ! Bon au final je ne le mets pas, il a tendance à s’élargir au bout de 30 minutes sur mes fesses…

Après ces petites emplettes, nous cherchions un restaurant. On a mit bien 40 minutes à trouver, on n’osait pas entrer. Au final on s’est retrouvé dans une pizzeria à Little Italy. C’est flippant cette originalité !

On était les seuls client dans une grande salle rouge et sombre, à l’exception de 5 types qui parlaient bruyamment en buvant. On se serait cru dans le Parrain !
Mais la pizza était excellente !

Enfin, Nous sommes rentrés à l’Hôtel pour une bonne nuit de sommeil.
Ce fût une journée trèèès long par le vol. Et très courte sur New York. On était crevé. Et la douche de l’hôtel tenait toutes ses promesses 😉

A bientôt pour le résumé du jour 2 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s